• Accueil
  • > Archives pour novembre 2007

Bernard Pasquier : « Il faut redonner confiance aux Monégasques »

Posté par partimonegasque le 29 novembre 2007

http://www.dailymotion.com/video/2loEvIEdWf5hPpvHz

Principauté de Monaco. Elections nationales 2008. Enjeux monégasques. Bernard Pasquier.

Publié dans Interventions | 4 Commentaires »

Christine Pasquier Ciulla : « J’ai décidé de ne pas me représenter »

Posté par partimonegasque le 29 novembre 2007

image2.pngAprès avoir assumé la charge de Conseiller National pendant 10 ans, Christine Pasquier-Ciulla a pris la décision de ne pas briguer un troisième mandat.

« C’est essentiellement pour des raisons personnelles que j’ai décidé de ne pas me représenter. Cette décision fut très difficile à prendre, car mes convictions sont toujours aussi fortes ».

C’est en réponse au message que les monégasques ont passé en 2003 que Christine Pasquier-Ciulla a créé le Parti Monégasque : « En créant ce groupe, je souhaitais réunir des femmes et des hommes qui, comme moi, mettraient les valeurs de vérité, de transparence, d’intérêt général et de long terme au dessus de toute autre considération ».

Ce groupe a aujourd’hui uni ses forces avec celles de Valeurs & Enjeux pour proposer aux monégasques une alternative à la majorité sortante. « Je participerai à la campagne en soutien à celles et ceux qui m’ont épaulée pendant que j’assumais mes fonctions d’élue, et qui aujourd’hui composent Enjeux monégasques. C’est un juste retour des choses ».

Celle dont la parole est synonyme d’indépendance et de vérité passe aujourd’hui le flambeau.

Pourtant, cette décision n’entame en rien ses convictions et Christine Pasquier-Ciulla souhaite continuer à participer à la vie politique de son pays : « Ce n’est pas parce que je ne serais plus Conseiller National que je cesserai pour autant de défendre ce en quoi je crois. Je le ferai simplement différemment ».

Interview monaco.mc

Publié dans Politique | Pas de Commentaire »

Fonds de Réserve : quelques vérités

Posté par remimathis le 28 novembre 2007

image4.pngTout d’abord, faisons remarquer que le Fonds, fin 2006, n’intègre pas encore les déficits budgétaires des années 2004 (-58.6 millions d’euros), 2005 (-45.9 millions) et 2006 (-61.2 millions).

Excédents ou déficits budgétaires n’y sont en effet comptabilisés qu’avec un décalage de trois ans. Plus clairement, lorsque le budget de l’Etat est en déficit, le Fonds de Réserve fait l’avance de fonds puis, trois ans après, efface l’ardoise de l’Etat. La rigueur impose donc fin 2006 de minorer le Fonds de 165.7 millions d’euros.

Ensuite, soulignons que la prudence commande de ne prendre en compte le Fonds de Réserve que dans sa partie liquide, c’est-à-dire disponible, placée sur les marchés financiers internationaux et donc peu dépendante de la conjoncture politique et économique de la Principauté. Soit 2 milliards d’euros à fin 2006.

Enfin rappelons, comme le fait ailleurs le Contrôleur général des dépenses de l’Etat, que « la stricte réalité des chiffres ne peut que s’imposer et commander la plus grande prudence ».
Mais quelle est donc cette réalité ? Quelle est donc son « décalage avec certaines déclarations politiques aussi triomphalistes qu’infondées » contre lesquelles celui-ci nous met en garde ?

Lire la suite… »

Publié dans Economie, Politique | Pas de Commentaire »

Christophe Brico : « Rompre avec les habitudes du passé »

Posté par partimonegasque le 25 novembre 2007

http://www.dailymotion.com/video/5ZisoPMbDP34UpgzC

Principauté de Monaco. Elections nationales 2008. Enjeux monégasques. Christophe Brico.

Publié dans Interventions | Pas de Commentaire »

Frank Michel : « On ne nous a jamais parlé d’avenir »

Posté par partimonegasque le 22 novembre 2007

http://www.dailymotion.com/video/YKuwKGtIc2425p50u
Principauté de Monaco. Elections nationales 2008. Enjeux monégasques. Frank Michel.

Publié dans Interventions | 2 Commentaires »

Aarhus, pilier de la démocratie environnementale

Posté par christophebrico le 22 novembre 2007

aarhus.gif

«La meilleure façon de traiter les questions d’environnement est d’assurer la participation de tous les citoyens au niveau qui convient. »

C’est ce dixième principe de la Déclaration de Rio de 1992 qui a jeté les bases d’une convention internationale qui allie droits environnementaux et droits de l’Homme, la responsabilité des pouvoirs publics et la protection de l’environnement.

Cette convention donne à la population les moyens d’agir pour protéger l’environnement tout en obligeant les autorités à rendre des comptes sur leur gestion environnementale et le contrôle qu’elles exercent sur les sources de pollution. Elle consacre un principe de transparence de l’action des autorités publiques.

Cette convention c’est la convention d’Aarhus sur l’accès à l’information, la participation du public au processus décisionnel et l’accès à la justice en matière d’environnement. Elle a été signée le 25 juin 1998 à Aarhus (Danemark).

Lire la suite… »

Publié dans Environnement | Pas de Commentaire »

Triste bilan !

Posté par christinepasquierciulla le 17 novembre 2007

Intervention de C. Pasquier-Ciulla. Tribune libre dans le cadre des élections nationales 2008 en Principauté de Monaco.

http://www.dailymotion.com/video/3z1h2uJE3ge0umO0N

 

Publié dans Politique | 1 Commentaire »

Gouvernance des monopoles concédés : quels impératifs ?

Posté par remimathis le 14 novembre 2007

circulationinmacroeconomicsempty.jpgL’Etat exerce vis-à-vis des monopoles concédés des responsabilités multiples et potentiellement conflictuelles : il est leur actionnaire, il réglemente et régule leur secteur d’activité, il leur délègue des missions de service public et il est parfois leur client.

La logique de participation de l’Etat dans des sociétés commerciales s’articule donc autour d’un faisceau d’intérêts sociaux, économiques et stratégiques.

Et de fait, ces entreprises spécifiques posent des problèmes spécifiques de gouvernance d’entreprise.

Ingérences politiques (directes) indues, passivité ou distance de l’Etat actionnaire, dilution des responsabilités et, plus fondamentalement, existence d’une chaîne complexe de délégation des pouvoirs (dirigeants, conseil d’administration, Commissaires de gouvernement, Conseillers de gouvernement et Départements) où les mandants réels peuvent paraître difficilement identifiables, voire lointains …

Reste que structurer cette chaîne complexe de responsabilités de manière à garantir des décisions efficientes et un gouvernement d’entreprise de qualité constitue un véritable défi.

Lire la suite… »

Publié dans Economie | 1 Commentaire »

 

UES - Claude WEBER |
leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blogdanton
| Kabylie News
| Ensemble, Préservons Rognac...