Interview Monaco Hebdo

Posté par partimonegasque le 26 octobre 2007

image6.jpgDans le cadre de l’annonce du rapprochement des mouvements Valeurs & Enjeux et Parti monégasque, Bernard Pasquier et Laurent Nouvion ont répondu aux questions de Milena Radoman du magazine Monaco Hebdo (édition du 25 octobre 2007).

L’occasion de revenir sur la logique d’un rapprochement qui s’est opéré sans conditions et dans le respect mutuel, ainsi que sur les enjeux principaux des élections à venir. élections nationales monaco 2008


Vous avez décidé de vous rapprocher pour former une liste d’alternative et d’ouverture. Jusqu’où pousser l’ouverture compte tenu du paysage politique monégasque ?

Bernard Pasquier : Comme vous le savez, le paysage politique monégasque est relativement complexe. La majorité propose son alliance. Du côté de l’opposition, plusieurs groupes tentent de mettre en place une liste d’union. Au Parti monégasque, nous avons parlé à tous les groupes. C’est avec Valeurs & Enjeux que les hommes et les femmes qui composent le Parti monégasque ont trouvé le plus d’affinités sur le plan des valeurs. C’est un premier pas pour une liste alternative d’ouverture et les portes sont ouvertes à toutes les formations et à tous les Monégasques qui prônent des valeurs de progrès.

Laurent Nouvion : A Valeurs & Enjeux, nous sommes plus récents dans le paysage politique monégasque. Contrairement au Parti monégasque et à sa conseillère nationale emblématique Christine Pasquier-Ciulla, nous n’avons pas d’élu. Nous avons trouvé avec le Parti monégasque une parfaite complicité intellectuelle sur de nombreux sujets. Nous sommes tous, entre ces deux structures, des personnes indépendantes et non-alignées.

Pourquoi préciser dans votre démarche que Monaco dispose de compétences et d’un réservoir d’intelligences ? Avez-vous l’impression qu’on rabaisse le niveau des Monégasques et qu’on ne considère ce peuple que voué à être satisfait matériellement ?

Laurent Nouvion : Les compatriotes sont aujourd’hui autour de 8000. La structure de la société a considérablement évolué et cela se ressent tout naturellement dans la multiplication des expériences, des formations, des diplômes et des carrières professionnelles d’une part. Les Monégasques vivent d’autre part avec le monde extérieur et y sont de plus en plus perméables. Il existe chez les nationaux des compétences et des énergies importantes et Monaco ne peut plus s’en passer. Le Gouvernement le sait et doit aujourd’hui exploiter ces compétences au mieux.

Bernard Pasquier : A l’horizon 2040, les monégasques seront vraisemblablement près de 15 000. Comment peut-on raisonnablement envisager que nous pourrons continuer d’appliquer un modèle d’organisation et de protection sociale dans lequel plus de 90% des monégasques sont employés par l’Etat ou l’un de ses démembrements ? Avons-nous d’autre choix que d’inventer et de poser les bases d’un nouveau modèle de développement, de développement durable, au centre duquel se trouve le citoyen monégasque ? Nous proposons aux monégasques de construire aujourd’hui le Monaco de demain. Ensemble.

Quel est votre planning et combien êtes-vous à partager cette vision commune ?

Bernard Pasquier : Nous avons un planning opérationnel avec des réunions et des conférences déjà prévues. Certes nous sommes dans une situation d’urgence : les élections sont en février. Mais nous ne raisonnons pas en fonction d’un nombre de 24 candidats sur une liste, nous souhaitons agréger des gens lorsqu’ils le voudront. Notre objectif est de mettre au centre de notre projet le futur de notre pays et les Monégasques qui en sont les atouts.

Laurent Nouvion : Il y a un élément très palpable que nous ressentons, c’est le changement d’état d’esprit. Jeunes et moins jeunes veulent que leurs enfants ne pensent plus, comme ce fut le cas dans le passé, que tout leur est dû. Aujourd’hui, les gens préfèrent parler de ce qu’ils peuvent faire pour Monaco que ce que leur pays peut faire pour eux. Nous sommes à la croisée des chemins. Nous l’avions déjà pressenti lors des dernières échéances. Côté planning, nous sommes tenus à des contingences opérationnelles et de bon sens. L’issue du dialogue entre mouvements devrait trouver une issue en fonction du rythme des institutions. Sans doute entre aujourd’hui et la fête du Prince.

6 Réponses à “Interview Monaco Hebdo”

  1. Pierre dit :

    Ce n’est qu’une première étape, mais il va de soi que la fronde des partis de l’opposition doit rapidement se manifester, très logiquement sous la forme d’une liste unique rassemblant PM, PFM, Synergie, V&E et RPM.
    Comme il est de notoriété que les pourparlers sont en cours, quand comptez-vous annoncer la liste d’union et les noms des 24 candidats ?
    Merci

  2. Merci pour votre question. Il existe en effet des discussions ouvertes et franches dans le respect mutuel de chacun des interlocuteurs. Nous espérons que celles-ci aboutiront avant la fin novembre sur les bases décrites dans le cadre de cette interview et du communiqué publié à l’occasion de notre rapprochement : valeurs de progrès (équité et valeur travail, esprit d’initiative, intérêt général, transparence), avenir de la Principauté et de nos enfants, les monégasques comme atouts et acteurs d’un nouveau modèle de développement durable.
    Quant à la liste de 24 que vous évoquez, elle découlera bien logiquement de l’issue des discussions en cours.
    Soyez assuré que les femmes et les hommes qui en feront partie le moment venu seront des personnes indépendantes, écoutées et respectées, justes et responsables, constructives et courageuses, et enfin constantes dans leurs méthodes.

  3. Jean-Charles Allavena dit :

    Bonjour Pierre,
    L’union pour l’union n’a pas de sens, et le but n’est pas, rappelons le, de se présenter à tout prix ou de mener un combat contre X et Y… Le but est de rassembler des gens qui, comme ceux de Valeurs & Enjeux ou du Parti Monégasque, ont une vision commune sur une majorité de sujets, une ambition pour Monaco, une éthique claire et veulent promouvoir des idées.
    Il y a effectivement des discussions avec beaucoup de monde, et depuis un long moment. L’approche novatrice de V&E a attisé les curiosités, le rapprochement avec le PM a apporté une première preuve que notre volonté d’union n’était pas que théorique, et conforté l’esprit de cette démarche. Vous citez des groupes existants, nous les respectons, ils ont leurs stratégies, nous rencontrons surtout des hommes. Nous ne voulons pas, rappelons le, d’opportunistes attirés par un espoir de gain, négociant avec plus ou moins de légitimité un nombre de places sur une liste : nous cherchons des gens qui veulent travailler, se battre, défendre leurs idées, pour former un groupe fort et uni. Etre 24 n’est pas en soi un gros problème, mais être 24 rassemblant les qualités susvisées, pour pouvoir se présenter face aux Monégasques avec un discours ambitieux, lucide, non démagogique, suppose de ne pas faire d’erreur de casting.
    C’est cette phase là qui est en cours, nous ne pensons pas qu’il y ait une extrême urgence, le démarrage de la campagne nous conforte dans cette idée de « nous hâter lentement ». Nous avons décidé, depuis le début, de privilégier le fond à la forme, le travail aux paillettes : certains ne comprennent visiblement pas notre volonté d’élever le débat, dans l’intérêt de Monaco, il n’y a pas de raison de changer de philosophie. Mais malgré tout, ne vous inquiétez pas, vous verrez dans les prochaines semaines le coeur de la liste apparaître, et progressivement se compléter…
    Merci en tout cas de votre intérêt et de votre soutien.

  4. lu dit :

    ‘L’union pour l’union n’a pas de sens, et le but n’est pas, rappelons le, de se présenter à tout prix ou de mener un combat contre X et Y…’
    alors pourquoi s’unir ????????????
    ‘Ce n’est qu’une première étape, mais il va de soi que la fronde des partis de l’opposition doit rapidement se manifester, très logiquement sous la forme d’une liste unique rassemblant PM, PFM, Synergie, V&E et RPM.’
    ou est votre coherence ???????
    vous êtes dans la logique du RPM viré il y a 5 ans.
    je suis décu de votre opportunisme

  5. Jean-Charles Allavena dit :

    Cher Lu,
    Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, le post de Pierre (que je ne connais pas) et le mien sont deux post différents.
    Il note le rapprochement entre V&E et PM, et dit « j’espère que les autres partis d’opposition PFM, RPM, Synergie vont se joindre à cette liste ».
    Je réponds qu’on y travaille et qu’on peut le souhaiter. Mais par opposition justement à certains propos récents, le but de V&E n’est pas de rechercher une union à tout prix avec n’importe qui, quitte à renoncer à ses valeurs, mais de rechercher une union de gens prêts à partager des idées : or, vous devriez savoir qu’il y a entre tous ces groupes des divergences assez profondes sur certains sujets (et accessoirement d’inévitables problèmes d’ego…).
    Donc, à partir du moment où la démarche de V&E ne se résumera jamais au seul credo simpliste « tout sauf Valeri » entonné un peu facilement par certains, recherchons l’union oui, comme nous l’avons fait avec PM, mais une vraie union, pas une union artificielle, de façade, à seul but électoraliste… Vous ne trouvez pas que ceci est totalement opposé au concept d’opportunisme que vous évoquez…
    Et quand vous citez, en conclusion, l’exemple du RPM (au fait, en quoi est-il comparable?), ne devriez-vous pas aussi citer l’exemple de l’UP qui a bâti, il y a cinq ans, une liste qui a gagné, mais qui comprenait un nombre certain d’esprits autonomes: peut-être, à l’origine, croyaient-ils à ce qu’ils faisaient, ou peut-être étaient-ils lucides (cyniques?) et ne le faisaient que par opportunisme… mais le constat est que ces alliances artificielles, d’individus ou d’appareils, n’ont pas résisté à l’épreuve du pouvoir… même si on n’est jamais à l’abri de rien, c’est précisément ce que V&E cherche à éviter : nous sommes convaincus que le rapprochement avec PM ne comporte pas de tels risques, nous essayons de vérifier que d’autres rapprochements ne nous feront pas perdre notre âme.

  6. lu dit :

    Merci Mr ALLAVENA de vos précisions que je partage.
    Cependant certaines rumeurs ou fuites en ville semble allez au contraire dans le sens de Pierre.
    wait and see!

Laisser un commentaire

 

UES - Claude WEBER |
leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blogdanton
| Kabylie News
| Ensemble, Préservons Rognac...