Remi Mathis

Posté par partimonegasque le 11 février 2007

rmi.jpg « Depuis mon retour en Principauté, je suis frappé par le retard accumulé dans de multiples domaines.

Monaco gaspille. Du temps, de l’argent et, plus grave encore, des compétences et des énergies. Cet état de fait me dérange d’autant plus qu’à chaque fois c’est pour de mauvaises raisons.

Alors changeons, relevons la tête, construisons aujourd’hui le Monaco de demain. Ensemble. Tous ensemble. »

 

 

Bio

Né en 1970, Rémi Mathis est le papa de deux petites filles, Lune et Eden nées à son retour à Monaco en 2005 et 2006, qu’il élève avec son épouse française, Virginie.

Apparenté de par sa défunte mère, Marie-Thérèse, à la famille Elena, il continue de jouir de la double nationalité par respect pour son grand-père paternel Henri, violoncelliste à l’Orchestre Philarmonique de Paris mort pour la France.

 

Au terme de ses études secondaires, c’est logiquement qu’il quitte la Principauté pour poursuivre des études supérieures qui le mèneront de Cergy-Pontoise à Paris en passant par Dallas, du groupe Essec aux Universités de Paris-Dauphine et Panthéon-Sorbonne en passant par la SMU Cox Business School, de l’économie à la finance en passant par le droit et la science politique.

Touche-à-tout, cet analyste financier fait preuve aujourd’hui encore d’une forte curiosité intellectuelle et d’une large ouverture d’esprit.

 

C’est tout aussi logiquement qu’il débute son parcours professionnel au sein de la banque d’affaires Crédit Agricole Indosuez où il s’occupe de la gestion du projet An 2000 pour le groupe, avant de prendre en charge la couverture du risque Corporate pour l’Europe, ce qui le mènera de Paris à Stockholm. Parallèlement, il supervise le risque des activités de Banque Privée, et notamment les places de Genève, Luxembourg et Milan.

 

Mi-2005, il quitte le groupe, devenu Calyon après sa fusion avec le Crédit Lyonnais, et rejoint avec son épouse la Principauté à l’occasion de la naissance de leur première fille.

 

Certified International Investment Analyst, membre de la Société Française des Analystes Financiers, de la UK Society of Investment Professionals et du CFA Institute, il officie — à l’instar de sa soeur Nancy au Lycée Albert Ier — comme professeur de sciences économique et sociales au sein de la Fondation Besobrasova jusqu’en juin 2007.

 

A cette date il s’engage aux côtés de B. Pasquier et de F. Michel pour défendre l’intérêt général et construire le Monaco de demain.

 

Laisser un commentaire

 

UES - Claude WEBER |
leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blogdanton
| Kabylie News
| Ensemble, Préservons Rognac...